Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 23:39
Jusqu’à présent Vincennes rimait pour moi avec donjon (restauré et tout beau) ou vélo (dans le bois et autour du lac Daumesnil). Vincennes rime désormais aussi avec musique. Deux sorties musicales en un week-end, deux fois au même endroit (ou presque).


Premier intermède musical : la fête de la musique. En fille de cette bonne ville de Blois (Jack, si tu nous entends… euh rien !), je ne pouvais pas rater ce rendez-vous. Faute de jouer (ça fait déjà quelques années que j’épargne les oreilles des autres), me voici spectatrice et auditrice dans la cour du château de Vincennes, hier soir. Comme pas mal de monde, d’ailleurs : la FNAC y organisait un concert de « nouveaux artistes ». De 16h à minuit : Raphael, Thomas Dutronc, les BB Brunes, Micky Green, Hocus Pocus, Rokia Traoré et Mademoiselle K.

Une programmation tellement précise (hum…) qu’on ne pouvait pas « viser » les artistes que l’on souhaitait applaudir. Pratique. Au final, nous nous sommes trémoussés grâce à la pop-électro et la guitare rose bonbon de Micky Green, nous avons écouté patiemment Rokia Traoré qui peinait à entraîner la foule, malgré des rythmes africains séduisants, mais nous avons raté la guitare manouche de Thomas Dutronc et le hip hop d’Hocus Pocus. Sniff !

Pour la guitare, on a compensé aujourd’hui, avec un petit tour au Jazz festival de Paris, au Parc Floral. Allongés dans l’herbe, comme des lézards paresseux au soleil… position idéale pour écouter le jazz manouche de Romane Trio, puis les accents flamenco de Niño Josele Trio. Avec une préférence pour la première des deux formations et une seule envie : être déjà le week-end prochain pour y retourner. Et si possible continuer à prendre des couleurs, parce qu’on est en été, oui ou m**** ?

M.S. qui garde un souvenir ému du bistrot auvergnat de Vincennes qui avait des tables, mais plus de chaises, pas de carte bien sûr, et qui servait du Pepsi normal dans des bouteilles de Coca Light. Tout un poème...

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 19:57
Cathédrale Saint-Basile, sur la place Rouge, à MoscouЯ учу русский язык. En décrypté: j'apprends le russe. Avec cette bonne vieille méthode Assimil, "collection sans peine", s'il vous plaît. J'en suis encore à la phase passive de cet apprentissage dit intuitif, je vais sûrement m'en lasser très vite... En attendant, ouvrir mon cahier d'écolière et mon petit livret dans un wagon de métro, tout en branchant mon lecteur MP3 sur les leçons correspondantes, avant ou après une journée de travail, ça a le don 1. de me vider la tête tout en la remplissant de sonorités exotiques, 2. de susciter la curiosité de mes voisins de strapontins!

Et à la rentrée, je tenterai de concilier travail et cours de russe: parmi mes projets, reprise du sport, reprise de la clarinette, lectures dites intelligentes... ça n'en fait qu'un de plus, après tout! A priori, j'ai repéré deux options:

-
les cours municipaux de la mairie de Paris, dans le XIVe arrondissement, qui ont l'avantage de ne coûter que 80 euros l'année (2h de cours hebdomadaires, sur 30 semaines),
- ou
les cours dispensés au Centre de Russie pour la science et la culture, dans le XVIe arrondissement, qui ont lieu même rythme mais pour la coquette somme de 495 euros (sauf formations spécialisées).

Ceci est valable pour les autres langues qui pourraient vous intéresser: la mairie de Paris offre un
vaste choix de langues et la capitale compte de nombreux centres culturels représentant les pays étrangers. Inscriptions en septembre en général.

Bon ben, y a plus qu'à... Пока!

M.S. qui en profite pour faire de la pub pour
ses photos de Russie...
Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 20:38
Non, il ne s'agit pas de mon fantasme secret... Mais de l’entreprise souterraine et sexy menée par un photographe, Jam Abelanet: faire poser de jeunes femmes en tenue d’Eve (ou presque) dans le métro parisien. Les clichés, disponibles sur son site internet, ont été publiés la semaine dernière dans un livre, Fantaisies souterraines (Ragage Editions). Ce qui a provoqué l’embarras de la RATP! Mais parlons d’abord de sa démarche.

Fantaisies souterraines, Jam Abelanet

Il s’agit pour lui de "détourner un lieu très fréquenté, sous-estimé visuellement et pourtant riche en tant que décor, et d'y ajouter une touche de fantaisie, un peu de piquant. Certaines mises en scène sont des petits clins d'œil", raconte-t-il, comme celle où l’on rencontre une danseuse à la barre dans la rame ou une autre jeune femme prenant sans douche, comme à la maison. Pas de photomontage, sauf pour une série, selon lui.


Couloirs, escaliers, rames, rails… De septembre 2007 à janvier 2008, Jam Abelanet parcourt le réseau et réalise ses shoots "tard le soir ou tôt le matin", en dehors des heures de pointes. Ou "parfois en pleine nuit. Une fois la station fermée, il y a très peu de témoins", y compris les caméras de surveillance dont photographe et modèles tentent au maximum de se cacher. De quoi créer une atmosphère propice à ses fantaisies métropolitaines…


Fantaisies souterraines, Jam Abelanet Alors qu’en dit la RATP? En réalité, la Régie n’a réagi au travail du photographe que lorsque celui-ci a contacté son service juridique. Non pour savoir ce qu’il risquait en prenant les photos, puisqu’elles étaient déjà réalisées… mais ce qu’il risquait en cas de publication. Elle ne lui a donc demandé que quelques ajustements (enlever des mentions publicitaires, des logos RATP, des cartes détournées…) et retraits, "comme la photo où l’on voit une femme sur la voie avec un métro qui passe à côté, jugée trop dangereuse".


Pendant les prises, le photographe n’a été interrompu qu’une fois,
affirme-t-il dans Métro (justement!) "On ne s’est fait prendre qu’une fois par les services de sécurité de la RATP, à la station Cité". L’équipe a écopé "d’une amende de 25 euros pour franchissement de barrière de sécurité, mais c’est tout". "On se cachait du public et des caméras, c’est assez logique que l’on n’ait pas été épinglés plus souvent", explique Jam Abelanet… Du coup, la RATP a ouvert une enquête pour savoir comme il a pu passer entre les mailles du filet si facilement!


L’embarras se comprend. Mais après tout, ces photos renouvellent la perception que nous avons, nous Parisiens toujours pressés, mal lunés ou somnolant, du sempiternel "Métro Boulot Dodo". Une campagne de pub un brin décalée… et qui aura même rapporté 25 euros (d’amende) à la RATP!


M.S.

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 13:07
Enfin plutôt les girafes, manchots, vautours et autres tigres… C'est la faute de la pub, tout ça. Bref, si vous voulez voir ces charmantes petites bêbêtes en vrai au Zoo de Vincennes, certains les ayant peut-être aperçus dans une scène d'anthologie du Père Noël est une ordure ("Allez les singes!"), il va falloir vous presser! Car le Zoo en question va totalement fermer ses portes fin 2008 pour un lifting en profondeur… dont les résultats ne seront visibles qu'à partir de 2012. Plus de rochers, plus de verdure, un resto en plus, des installations repensées. Bref, que du mieux, sur le papier.


Quelques infos pratiques si vous ne pouvez pas attendre le nouveau look du Zoo:


Où:
53, avenue de Saint-Maurice 75012 Paris
Comment: Bus 46, 86 et 325 ou ligne 8 du métro (station Porte dorée)
Quand: Tous les jours de 9h à 17h30
Combien: 5 euros ou gratuit (moins de 4 ans, demandeur d'emploi, personne handicapée…)


M.S qui reste nostalgique de Tai Shan,
petit panda de Washington DC (enfin plus très petit aujourd'hui…)


Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 10:08
Le lendemain du marathon de Paris, la course continuera! Avec un petit accessoire, toutefois: la flamme olympique. Lundi 7 avril, elle passera de main en main de sportif//people (Christine Caron, David Douillet, Stéphane Diagana...), sur 28 km entre la Tour Eiffel et le Stade Charléty.

Oui enfin ce scénario ne tient que si les autorités chinoises n'y changent rien: le passage devant l'Assemblée nationale, peut-être troublé par des manifestants, pourrait ainsi "sauter".

M.S. qui n'aime toujours pas courir, ça, ça ne change pas!

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 23:47
Historia, la Matinale de Canal+, les quotidiens, les hebdomadaires... Certains ont déjà dégainé leur dossier spécial "Mai 68", d'autres s'apprêtent à le faire. Et au milieu des commémorations historico-politico-sociologico-philosophique, une petite surprise.

Sur le web et dans les rues de Paris, un objet est déjà devenu la star du printemps 2008: le pavé en mousse, aussi léger que son prédécesseur, sous lequel se cachait la plage (même pas vrai!), pouvait être lourd.

"Philosophique, artistique, absurde, complètement gratuit et inutile…", comme le décrit Marianne2.fr, cet objet inoffensif est promu par un certain "Malsapé" qui cultive l'art du contrepied: "il est permis de permettre", prétend-il.

Mais aussi l'humour sympatoche: il se demande si on ne pourrait pas imprimer la légendaire photo du Che sur le pavé en mousse pour en faire un "pavé en mousse Che Che" ou met en ligne une vidéo de Mickey Mousse en train de s'essayer au lancer de l'objet susmentionné!

Notez que le geste se doit d'être précis. Démonstration.





Et pour s'entraîner, comment fait-on? On essaie le lancer d'éponge? Ou on va espionner ce qui se trame le jeudi 3 avril prochain vers 12h30, devant la fac de Censier...

M.S. qui ne pourra malheureusement pas y tester le lancer de pavé en mousse, snif

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 20:43
ramoeur.jpgIl est 7h30, on sonne à la porte. A peine réveillée, je me lève et je me bouscule, j’ouvre la porte et me retrouve nez-à-nez avec… un ramoneur. Non, pas une version parisienne des ramoneurs de Mary Poppins, avec hérissons et visages couverts de suie. Juste un homme entre deux âges, avec des dossiers plein les bras, qui démarche tous les habitants de l’immeuble à une heure un peu trop matinale, il y a quelques semaines de cela


"Z’avez une cheminée? Vous faites du feu, parfois?" Oui et non. "J’peux voir"
. Dubitative, mais rassurée par la présence de Mister Inside Paris, je laisse entrer le ramoneur new look. Qui jette un coup d’œil rapide à la cheminée en question et nous assène un: "L’est bouchée. Mais si vous voulez faire du feu, faut ramoner, avant. On peut l’faire, nous". Meuh oui meuh oui, on va y songer et on rappellera. Ou pas, puisque notre syndic ne permet pas que nous fassions du feu dans les cheminées de l’immeuble. Sur ce, le zigoto prend la tangente, sans même laisser une carte.


Nouvel épisode, la semaine dernière, en présence uniquement de Mister Inside Paris. Surpris par cette nouvelle visite, avec un nouveau ramoneur, qui s’annonce au nom d’une nouvelle entreprise, il questionne, gratte, et se retrouve avec des réponses déconcertantes…


"Vous venez de la part?
- Du syndic.
- Ah oui le cabinet…
- Oui le cabinet. (Incapable d’en donner le nom complet). Je viens pour voir votre cheminée. (Elle sera enchantée…)
- Mais on a déjà vu un entrepreneur il y a peu de temps…
- Ah bon?
- Oui et on lui a déjà répondu que nous n’étions pas intéressés.
- Oui mais j’ai annoncé mon passage. (Et?)
- Je n’ai rien vu.
- Si, j’ai mis une feuille en bas. (Feuille ajoutée… lorsqu’il a quitté les lieux, en réalité)
- Je ne l’ai pas vue.
visite.jpg - Mais je peux regarder quand même?
- Pourquoi?
- Pour voir si on peut faire quelque chose pour vous si vous voulez faire un feu de cheminée.
- Mais notre cheminée est bouchée.
- On peut la déboucher.
- Peut-être mais le syndic interdit que nous fassions du feu.
- Ah bon? Bah, on a le droit à Paris! (voir ci-dessous)
- Peut-être mais le syndic de cet immeuble précisément interdit que nous fassions du feu dans les cheminées.
- Bon alors je peux regarder votre chaudière?
- Pourquoi?
- Pour vous renseigner, la nettoyer ou quoi que ce soit.
- On a pas le gaz.
- Oui mais je peux regarder?
- On a pas le gaz.
- Alors vous avez pas de chaudière?
- Non, personne n’a de chaudière dans l’immeuble, car il n’y a pas de gaz dans l’immeuble.
- Ah… "


Et encore, j’ai simplifié: le bonhomme serait revenu à la charge sur la chaudière… Récoltant un joli "la prochaine fois que vous voulez gagner de l’argent en démarchant des particuliers, renseignez-vous un minimum et lisez les affiches dans le hall", il a fini par filer.


Mais revenons au fait qu’on puisse (ou non) allumer un feu de cheminée à Paris, de façon générale.
Histoire d’apporter un côté pratique à ce post. Sauf indication locale contraire, cela n’est pas interdit, à condition de respecter certaines conditions: le feu de cheminée ne doit pas constituer la principale source de chauffage de l’habitation, seules des bûches sèches peuvent être utilisées comme combustible (journaux et vieux meubles sont donc à proscrire) et les conduits doivent être ramonés deux fois par an dont une fois pendant la période d’utilisation (un certificat doit être délivré). En savoir plus ici, ici et .


M.S. qui va avoir son feu de cheminée à Blois bientôt!

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 09:51
Marre de la Cucaracha massacrée, d'Hotel California version Gipsy Kings ou des accordéons mal accordés? La RATP n'y est pour rien... Elle, elle recrute, au contraire, des talents pour égayer vos interconnections. Faut lui dire merci!

Si vous avez un brin de voix, que vous jouez merveilleusement bien d'un instrument et que ça vous tente, rendez-vous aux auditions à partir du 20 mars, à Charonne, dans le 11ème arrondissement, après leur avoir envoyé votre plus jolie lettre de motivation. C'est pas la Nouvelle Star (allez petite pub, ce soir sur M6), mais quand même!

Souvenir: je ne sais pas s'ils avaient été recrutés par ce biais, mais il arrive de tomber sur des groupes sympathiques, comme celui-ci, "Les musiciens de Lviv", à Châtelet.

 


M.S. qui préfère chanter sous la douche

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 10:46
 

metro.JPGDepuis quelques semaines, dans les couloirs du métro, les usagers entendent une petite voix qui annonce la fin de la carte orange. En tout cas sous sa forme actuelle. Il faudra désormais prendre un pass Navigo. L’occasion de vous conseiller la lecture d'un blog sur l’histoire du ticket de métro, une espèce en voie de disparition. Ses différents supports à travers le temps, les augmentations de tarif, les premières cartes hebdomadaires, etc. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le ticket de métro !

M.S.

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 10:31
paris-affiche.jpg Cédric Klapisch aurait difficilement pu trouver un titre plus simple pour son nouveau film ! "Paris". Rien que ça…

Parce que c’est une "déclaration d’amour" à "sa" ville. Nuance: la déclaration ne s’adresse pas vraiment à ses habitants, qui "râlent" beaucoup selon lui (ben quoi?), dit-il à l’AFP. Alors comme ça, on va en prendre pour notre grade?

Allons voir ça, ça peut être rigolo… Et puis ne serait-ce que pour confirmer que les films de Mr Klapisch sont toujours d’excellents moments, j'irai! Accessoirement, ce film permet aussi de passer un peu de temps avec un Romain Duris sur grand écran… Ca compte aussi.


M.S. qui veut la suite de l’Auberge espagnole et des Poupées russes. Le Casse-tête chinois?

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article