Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 10:12

La Tour Eiffel, une "belle fusée qui s’ennuie"? Et si, à J-1 de son inauguration en 1889, des soucoupes volantes avaient débarqué dans le ciel de Paris pour la consoler de ne pouvoir décoller? Mais alors, il aurait fallu fabriquer fissa un robot avec un petit trombone dans la tête, capable de défendre les Parisiens et de jouer à King Kong sur la Dame de Fer… Ouaip, je sais, ça a l’air dingue! En même temps, ceux qui sont derrière cette histoire sont un peu dingues aussi. En l’occurrence, l’illustrateur Ugo Gattoni qui met en images et en noir et blanc l’univers bondissant de Caravan Palace pour leur nouveau clip "Rock it for me"


 

Ce petit morceau d’animation bien léchée où une foule de détails intriguent (et donnent envie d’aller se ressourcer à l’Espace Dali) a été diffusé après l'EP "Clash" et quelques jours avant le deuxième album de Caravan Palace sorti ce lundi. Jolie déclaration d’amour de la part de ce chouette groupe à Paris qui le lui rend bien: une troisième date a dû être ajoutée à l’étape parisienne de leur tournée, les 19, 20 et (donc) 21 mars prochains. Après avoir fait tressauter la Cigale, ils vont faire swinguer le Trianon. Et j’en serai!

 

Tiens, puisqu’on parle de Tour Eiffel en kit, forcément, ça appelle une autre vidéo. En forme d’hommage au cultissime Tetris. Et on reste en noir et blanc puisqu'il paraît que c'est la mode, jusqu'à Los Angeles! Ta talala talala talala talala…

 

 

M.S. qui espère que "Chapi", le clarinettiste du groupe, tombera la chemise comme à La Cigale! Allez…

 

Note pour plus tard: continuer les posts sur la géographie parisienne en musique, parce qu'avant la Tour Eiffel, il y a déjà eu Notre-Dame de Paris et la Seine. Que Thomas Dutronc n'aime plus Paris, mais que moi je l'aime bien, alors Thomas reviens!

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 17:53

Notre Dame de Paris"Bêêêêêlle... C'est un mot qu'on dirait inventé pour êêêêêlle!" Parfois, je me demande si Quasimodo chante les courbes d'Esmeralda ou les lignes de Notre-Dame de Paris. D'ailleurs ce post ne va pas du tout porter sur la comédie musicale éponyme du début des années 2000. Désolée chers fans, mais ne fuyez pas non plus, restez un peu, c'est sympa ici, vous verrez!

 

En réalité, la petite musique de Notre-Dame de Paris, évoquée dans le titre de ce post, est bien plus ancienne: elle date de la fin du XVIIIe siècle et elle s'apprête à revivre. Il s'agit de la petite musique des cloches de la cathédrale. Huit nouvelles cloches seront installées dans la Tour Nord et un deuxième bourdon nommé Marie (le meilleur des choix, bien sûr) viendra côtoyer le bourdon Emmanuel "qui, du haut de ses 330 ans, doit ménager ses sonneries à la volée pour assurer sa pérennité", commente le site de la cathédrale.

 

Le projet doit aboutir d'ici fin 2013 mais si vous voulez avoir un aperçu de ce nouveau "paysage sonore", le web, cet outil magique, vous permet d'ores et déjà de l'entendre ici. Ca commence doucement, ça monte, ça grossit comme une marée montante et ça finit par étourdir. C'est qu'il motivé, là-haut, Quasimodo!

 

M.S. qui lui préfère le Fantôme de l'Opéra...

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 09:55

Grand Rex, ParisPlus près des étoiles... C'est l'un des voyages proposés par Paris Face Cachée ce week-end. J'ai opté pour celui-là un peu par hasard, alors que de nombreuses visites affichaient déjà complet. Et finalement, avec le froid sibérien qui nous fait frissonner en ce moment, je suis ravie de ne pas avoir choisie ne filer en Zodiac sur la Seine, l'une des autres attractions du programme.

 

Plus près des étoiles, donc. Avant de recevoir l'adresse du rendez-vous dans ma boîte mail, j'espérais un peu avoir rendez-vous avec de vraies étoiles, dans le ciel, via l'Observatoire, par exemple. Et puis non, ce sera le Grand Rex, avec les étoiles de son plafond et, surtout, celles du cinéma. Petite déception, j'avoue. Autre déception, en arrivant sur place, ce samedi soir: le parcours dans les coulisses n'a rien d'inédit, il s'agit de la visite classique "Les étoiles du Rex", accessible pour quelques euros de plus que le tarif préférentiel accordé via Paris Face Cachée.

 

Le parcours en lui-même est intéressant et ludique. Vous parcourez les coulisses de ce lieu mythique, passez derrière l'écran, devenez figurant d'un film catastrophe... et passez un bon moment avec les grands du cinéma. A l'heure du phénomène The Artist qui rend un bel hommage à Hollywood, c'était d'actualité.

 

Quelques photos pour vous donner un aperçu de l'atmosphère.


 

Grand Rex, Paris


 

Grand Rex, Paris


 

Grand Rex, Paris


 

Grand Rex, ParisNon, cher George, ne me fais pas les yeux doux, je préfèrerais que l'Oscar vienne en France, entre les mains de Jean Dujardin. Justement, dans les coulisses du Grand Rex, une statue rappelle celles qui seront bientôt distribuées à Los Angeles.

 

J'attends plus d'inédit de la deuxième visite que j'ai réservée, dans les coulisses de Belleville. J'ai vu passer quelques articles à ce sujet, notamment sur le site pour lequel je travaille (sans le nommer, sans dire qu'il a subi un magnifique lifting récemment et sans vous inciter à venir cliquer et commenter chez nous... non, je n'ai rien dit!), mais je me suis retenue de lire. J'appréhende un peu les températures, mais avec trois pulls, deux écharpes et un collant sous le jeans, ça devrait le faire. Pas pour la sexy attitude, mais pour survivre par -15°C en ressenti! Une pensée pour les amis moscovites, tiens...

 

Mais revenons à nos moutons parisiens. Malgré le bémol du début, Paris Face Cachée reste une bonne initiative, pour découvrir la ville et ses richesses autrement. Vivement la deuxième édition!

 

M.S. qui s'apprête à se transformer en glaçon

 

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 22:00

Horloge conciergeSortie du bureau, mardi soir. Une petite bruine me fait regretter de ne pas avoir pris mon parapluie en quittant mon appartement le matin. Quelques pas. L'idée d'un trajet au sec, dans le métro, commence à faire son chemin. Et puis non, c'est vivifiant, après une journée passée dans un open space peuplé de journalistes pressés et d'ordinateurs un peu moins.

 

Une surprise s'est même postée au coin de la rue, entre un lampadaire et une poubelle en plastique. Une surprise ronde, avec les heures écrites en noir sur fond ocre, des piles branchées pour faire tourner les aiguilles... mais sans les aiguilles.

 

Je l'attrape au vol, sans bien savoir quoi en faire dans mon chez-moi parisien. Mais le disque géant ira bien avec mon plateau métallique "Bistrot de Paris", c'est sûr. En plateau de table basse, en décoration murale, ou même avec de nouvelles aiguilles, il se sentira très bien, oui c'est sûr. En attendant de lui trouver une vraie place, le voilà sur mon canapé, juste à côté de sa nouvelle propriétaire qui écrit un post de blog intitulé "Objet trouvé". Et c'est chouette.

 

M.S. qui adore ce genre de surprises

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 08:53

La troisième tentative a été la bonne. Après avoir été refoulée deux fois à l’entrée de l’exposition sur le peuple de Paris au XIXe siècle, en raison de l’affluence au musée Carnavalet, c’est bon, je suis passée. Et ces quelques salles méritent le succès qu’elles semblent recueillir. Par où commencer pour vous en décrire la richesse?

 

Les photos de devantures de Belleville au tournant du XXe siècle, celles d’Eugène Atget invité à capturer le bric à brac d’ouvrières venues de province, les tickets de transports en commun et l’arc–en-ciel de leurs tarifs, les jetons pour la laverie, les chansons de cabaret, l’ambiance des guinguettes, les traits d’Honoré Daumier aussi tendres à l’égard des petites gens qu’acérés pour les puissants, la foire des journaliers venus vendre leurs bras sur fond de précarité généralisée, l’armature d’un vitrier, l’émouvante tour d’abandon d’enfants, des panneaux explicatifs qui imitent les affiches de rue…

 

 

 

La plongée dans cette époque de barricades, de fantasmes et de peurs, quand régnait encore la "dictature de la lumière", est dépaysante à souhait. Alors même que c’est à Paris même que l’on vous invite à voyager. La géographie et la sociologie de la capitale qui doit alors intégrer les communes qui l’entourent, se transformer et se réinventer, auront encore des secrets pour vous, et c’est tant mieux… mais un peu moins!

 

Touchant, dense, cohérent et très évocateur. En un mot : réussi. Bravo!

 

M.S. qui en redemande...

 

Exposition à découvrir jusqu’au 26 février
Le Peuple de Paris au XIXe siècle
Musée Carnavalet
23 rue de Sévigné
75003 Paris
01 44 59 58 58
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h

Plein tarif: 7€; Tarif réduit: 5€; Tarif jeune: 3,50€

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 09:56

Opéra Bastille ou Opéra Garnier? Thomas Dutronc ou Bénabar? Plutôt Braque ou Vasarely? Attention, selon vos réponses, le Figaroscope vous situera sur la rive gauche ou la rive droite, non pas de la Seine, mais de l’échiquier politique. Attention, le test est plus rigolo qu’infaillible!

 

C’est surtout l’occasion de rappeler ici que 2012 sera politique, à Paris aussi. Les bisbilles ont déjà commencé, les uns accusant les autres d’être "parachutés" dans la capitale, un grand classique à gauche comme à droite… Pour trancher, in fine, à nous de jouer. A condition de ne pas avoir oublié un tout petit détail: l’inscription sur les listes électorales, qui doit être validée avant fin 2011 pour être effective en 2012 dans votre nouvelle circonscription. Mais il est vivement recommandé de faire la demande avant le 15 décembre, histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise. Pensez-y!

 

M.S. qui est encore plus Montmartroise, du coup...

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 11:27

How to become a Parisian in one hour?Comment devenir Parisien en une heure? Enigme insondable pour moi qui ai mis des années à devenir "Parisienne", tout en rappelant fièrement mes origines blésoises à tout bout de champ, et surtout à ceux qui n’avaient rien demandé. Cette question, Olivier Giraud la pose dans son one man show, au Théâtre de la Main d’Or, dans le 11e arrondissement. En une heure, promis, il vous donne les clés pour repérer et/ou imiter un Parisien dans le métro, au restaurant, dans une boîte de nuit… et même dans votre lit ! Le tout en bondissant partout, le sourcil gauche relevé (a-t-il des crampes après le spectacle?), ponctué du typique "pffffffff" parisien et de quelques "oh la la" dont il enseigne les nuances à un public conquis.

Petit détail qui n’en est pas un: ces leçons interactives de Parisianisme se déroulent en anglais (très abordable). A priori ce spectacle a donc pour but de plier en deux les touristes irrités par la mauvaise humeur chronique des Parisiens toujours pressés. Ca se confirme, dans la salle, le Maroc côtoie la Russie, le Togo, la Serbie ou le Canada. Quelques expats italiens et allemands occupent le premier rang, venus avec des amis du pays pour leur montrer à quel point les indigènes de la Ville lumière sont insupportables!

Beaucoup de Parisiens se cachent dans la salle. Et pleurent de rire en reconnaissant leurs travers caricaturés… mais pas tant que ça! Ce vendeur irrespectueux du magasin de vêtement, nous l’avons tous croisé, tout comme nous avons tous porté le fameux masque dépressif dans le métro. C’est même plutôt à nous que s’adresseront les futures "leçons" bientôt ajoutées au spectacle: le Parisien en vacances, le bobo parisien, et comment trouver un appartement à Paris.

Curieusement, à la séance de mercredi soir à laquelle j’ai assisté, j’ai vu peu d’Américains qui sont l’autre cible privilégiée d’Olivier Giraud. C’est après quelques années passées outre-Atlantique qu’il est rentré à Paris avec l’idée de ce spectacle lancé il y a maintenant deux ans et demi, après quelques difficultés qu’il explique sur son site. Enthousiasme hystérique, "Oh my God" en boucle et mâchoire quasi-décrochée (a-t-il des crampes là aussi après le spectacle?): les Américains tels qu’il les décrit apprécieront-ils? Réponse prochainement: Olivier Giraud doit partir en tournée avec son spectacle là-bas. On lui souhaite autant de succès qu’à Paris!

M.S., Parisienne infecte parmi tant d'autres

Infos pratiques
How to become a Parisian in one hour?
Théâtre de la Main d’Or, 15 passage de la Main d’Or, 75011 Paris
Métro Ledru-Rollin ou Charonne
Mardi et mercredi à 20h30, vendredi et samedi à 19h, dimanche à 17h30.

A partir de 15 euros sur Billet Reduc.

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 09:58

Un bon petit lifting pour le plan de métro parisien... Je désespérais un peu de le voir arriver en juillet dernier, j'ai été ravie de voir début octobre que le concours Checkmymap invitait les internautes à proposer leur carte "originale, ludique et inédite", et je suis conquise par quelques créations qui figurent déjà sur le site de l'appel à contributions, postées par @Cityzencar sur Twitter ce samedi, avant la fin du concours ce dimanche soir. 

 

Plans de métro

 

Certaines propositions replacent les lignes et les stations à leur emplacement exact sur le plan de Paris, d'autres s'affranchissent totalement des repères de la ville, faisant même disparaître la Seine! Les lignes deviennent parfois plus courbes, alors que plusieurs internautes choisissent l'autre tendance: la stylisation à l'extrême, parfois sur fond sombre, élégant. Une version surprenante pixellise la carte, moins lisible mais qui chamboule tout et amène un peu d'oxygène.

 

Une autre, relativement simple, introduit une idée intéressante et plutôt jolie: sur les stations à multiples lignes, type Chatelet, Nation ou St Lazare, sont représentées par un rond blanc sur lequel sont disposés des points de couleur qui correspondent aux lignes présentes dans cet échangeur. Ce rond blanc devient même un "camembert" façon Trivial Poursuit dans une autre proposition, sympa aussi même si elle ne respecte pas le code couleur des lignes.

 

M.S. qui a très envie de voir l'expo sur le métro au Musée des Arts et Métiers...

 

P.S.: la RATP qui n'a décidément aucun humour a songé à faire interdire l'appli de Check my metro.

 

Crédits des cartes: à gauche Poulpy / CC-BY-SA, à droite Le Créatif, au centre non précisé sur le site (mais si les auteurs se manifestent, j'ajouterai of course...)

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 14:01

Avant, quand je sortais une valise 24h avant de partir en vacances, voilà ce qui se passait (sûrement) dans la tête de mon chat, Samara, ou Sami pour les intimes. Samara dont c'est la fête aujourd'hui, puisque c'est un chat de blogueuse. :-)

 

samara tele

 

[Au départ, ceci devait devenir un GIF animé. Mais Kadhafi est mort en Libye, un de mes jeans à craqué dans les escaliers de Montmartre, et j'ai relâché la pression de la semaine pendant un formidable concert de Caravan Palace samedi soir à La Cigale. Bref, j'ai manqué de temps. Tant pis.]

 

Donc avant, Samara était chagrine, stressait, craignait de s'embêter ferme en l'absence de sa maîtresse adorée. Si si, elle m'adore, promis, je suis sa déesse. Et comme tout déesse qui se respecte, j'ai donc pensé qu'il fallait faire quelque chose pour ma boule de poils préférée. Surtout au printemps dernier où je devais passer trois semaines en Russie. Pas idéal de la faire garder avec ses congénères, déjà testé... et détesté. Pas possible de s'éloigner trop de Paris, elle ne supporte pas les transports, vraiment pas. Difficile aussi de se contenter d'une visite de temps en temps à domicile, pendant ces trois longues semaines... Quoi faire?

 

ChapachaLa solution m'a été soufflée par une félinophile acharnée, maîtresse de trois adorables chats, d'un élevage de norvégiens, et d'un blog qui porte bien son nom: la solution donc, c'est Chapacha. Un formulaire sur Internet plus tard, voilà Céline qui débarque chez moi, alors que je m'apprêtais à voguer sur la Volga. Céline, c'est celle qui a eu l'idée de cette petite et chouette entreprise de gardiennage de chats. Et cette ex-fleuriste est aux petits soins pour ses protégés: des chats bien sûr, mais aussi des furets, des hamsters, etc. La nourriture préférée du monstre, ses endroits favoris, les jeux qui la font remuer un peu, les caresses qu'elle affectionne le plus, les soucis de santé à guetter le cas échéant: tout est passé au crible avant de conclure l'accord définitif. Et d'offrir d'agréables vacances à domicile à Samara.

 

Avantages et bémols... Le pacha ne s'est pas ennuyé, il ne boude pas à mon retour et ne se jette pas sur mes mollets. J'ai eu des nouvelles par sms et/ou par email pendant mon escapade. J'ai même eu droit à une bafouille manuscrite de la personne qui a câliné Samara en mon absence. Mais ce service rassurant et très pratique a un prix: 25 euros la visite, ou 155 euros le forfait semaine. Avec un supplément si vous succombez aux compléments confort: ménage et course, histoire d'être un pacha à votre tour! Le tout n'est pas donné, j'en conviens. Et malgré les nouveaux scooters aux couleurs de la boîte, le service reste circonscrit à Paris et sa toute proche banlieue.

 

Samara, ChapachaLe résultat est là: Samara garde un super souvenir de mes vacances en Russie! Elle joue toujours avec un scoubidou fluo irrésistible offert par Chapacha. Un scoubidou, pour Sami, c'est logique... Et elle devrait de nouveau ronronner de plaisir pendant mes vacances aux Philippines, dont la perspective ne la fait pas du tout stresser (voir ci-contre). Ce sera mon cadeau pour cette 2ème édition de la Fête des Chats de Blogueuses. Allo Chapacha?

 

M.S. qui est heureuse de participer à ce rendez-vous félin pour la deuxième fois!

 

P.S.: Je songeais à un autre cadeau pour Sami, l'inscrire au casting de Cats version russe, mais elle est déjà trop grande et ne sait pas miauler...

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 09:30

Deux petites vidéos musicales pour lancer votre week-end parisien. Leur point commun: la Seine. C'est là qu'Adele est venue tourner un clip de Someone like you, chanson toujours aussi belle... mais déprimante!

 

 

Et c'est le titre d'une des chansons de la BO du bondissant Monstre à Paris qui sort le mercredi 12 octobre. Bien plus coloré et dansant, non? L'album complet est là.

 

 

D'autres idées de musiques liées à la Seine?

 

M.S. qui a envie de relire Sequana, quelqu'un me les prête?

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article