Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:32

J'ai un aveu à vous faire. Je suis tombée amoureuse. Oui comme ça, bim, ça m'est tombé dessus. Je ne m'y attendais pas. Surtout pas à ça. Car je suis tombée amoureuse... d'une rue. Elle s'appelle Durantin et se trouve près du métro Abbesses. Ses devantures ne me laissent pas indifférente. Ni moi ni de nombreux autres admirateurs, d'ailleurs. On y trouve par exemple les Canons de Montmartre, pour lesquels j'ai craqué en novembre dernier. Mais pas seulement.

 

J'y ai aussi rencontré un promeneur immobile.

 

Rue Durantin, Montmartre

Une main de squelette qui tente de sortir de terre.

 

Rue Durantin, Montmartre

 

Un Gregos ton sur ton.

 

Rue Durantin, Montmartre

 

Une porte sculptée avec tourelles et diablotin d'un style atypique.

 

Rue Durantin, Montmartre

 

Un profil énigmatique.

 

Rue Durantin, Montmartre

 

Une pièce de puzzle.

 

Rue Durantin, Montmartre

Ou encore un vélo recyclé en... barreaux de fenêtre.

 

Rue Durantin, Montmartre

 

Ce n'est qu'un aperçu, à chacune de mes balades, des éléments changent, un peu de Street art par ci, une devanture qui me marque davantage par là... Un petit bonheur montmartrois quoi! A déguster un dimanche ensoleillé. (Je dis ça, je dis rien... et je croise les doigts!)

 

M.S. qui ne se lasse pas de cette jolie rue


Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 21:29

paris biffe biffins

La région parisienne pourrait bientôt compter un nouveau "carré des biffins". Après les zones déjà prévues dans le XVIIIe et le XIXe arrondissements de Paris, c'est à Montreuil que les vendeurs d'objets de récupération ont pu s'installer temporairement sur un petit emplacement, dans la halle du marché. Après l'expérimentation mi-mars, la mairie réfléchit à une solution plus pérenne.

 

Concrètement, pour obtenir le droit de s'installer sur ces zones réservées, il faut payer 2 à 5 euros. Une somme inférieure à ce qu'il faudrait payer pour participer à une brocante, mais pas si symbolique que cela pour ces "chiffonniers" des temps modernes qui récupèrent des objets parfois dans les rues de nuit, rafistolent des vêtements ou des chaussures, réparent des petits appareils ménagers, associent des objets dépareillés, décomposent et recomposent des biens pour les revendre. Ce n'est souvent pas par plaisir: beaucoup d'entre eux sont des chômeurs ou des retraités, des étrangers parfois sans-papiers qui enchaînent des petits boulots à temps partiel (voir les témoignages recueillis par Le Parisien), et tous aimeraient simplement manger un peu plus d'épinards avant de songer à y mettre du beurre.

 

Cette option répond à la demande d'un "droit à la biffe", défendu par plusieurs associations, comme Amelior, La Mifa ou Aurore. Leur but: faire en sorte que les "biffins" ne soient pas traités comme des vendeurs à la sauvette par les services de police. En effet, comment faire la différence, de prime abord, entre un téléphone portable trouvé dans la rue et retapé... et un téléphone portable volé? C'est là que les "carrés de biffins" apportent un début de solution, à leurs yeux: ceux qui y disposent d'un emplacement signent une charte en même temps qu'ils paient le forfait déjà mentionné, et par cette charte, ils s'engagent à ne vendre que des produits de seconde main, excluant tout produit neuf, contrefait ou volé. En contrepartie, ils exercent leur activité dans un cadre plus sécurisé et serein.

 

Une formule qui va sans doute se développer, à mon avis, vu les perspectives économiques peu réjouissantes. D'autant qu'elle répond à la demande de nombreux Parisiens de consommer plus responsable... et moins cher.

 

M.S.


Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 10:49

 

J'ai rencontré quelqu'un. Oh, il n'est pas très bavard, mais il reste très choupi... En me baladant rue Biot et rue Lemercier, près de la place de Clichy, j'ai donc rencontré Petrus von Tricht. Plus discret que le mur de l'Européen ou les fresques présentes dans ce quartier, ce petit bonhomme à la figure rectangulaire dont les oreilles décollées dépassent se mérite. Il faut le guetter dans un recoin, blotti contre une boutique.

 

Petrus von Tricht Street art rue Lemercier Paris

 

Les deux versions de Petrus qui suivent ont même déjà disparu. Les murs ont été repeints en "blanc", sur ces murs proches de la permanence de la députée Annick Lepetit. Dommage. Mais je vois qu'il existe bien d'autres petit Petrus von Tricht dans Paris, ça me console un peu...

 

Petrus von Tricht Street art rue Lemercier Paris

 

Petrus von Tricht Street art rue Lemercier Paris

 

Après le rêveur, l'amoureux... et cet autre amoureux un peu plus inquiétant, d'autant qu'il regarde une brebis (ou vache ou chèvre?) en costume. Une image qui me fait penser au travail bizarre d'un photographe barcelonais, Yago Portal, au passage.

 

Petrus von Tricht Street art rue Lemercier Paris

 

Petit bonus avec ce compagnon (solitaire) de Petrus dans la rue Lemercier.

 

Street art rue Lemercier Paris

 

M.S. qui vous prie de l'excuser pour ce silence post-vacances à Cuba (photos à venir, of course) 

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 17:56

goutte d or monsieur chat

 

J'ai cru voir un 'Rominet jaune dans une petite rue de la Goutte d'Or, l'autre jour. Plusieurs matous jaunes, en réalité, autour d'une Marianne qui embrasse deux bonshommes symboles de la diversité du quartier, dont l'un bradit le signe de l'Echo Musée de la Goutte d'Or. M. Chat est passé par là. Regardez-le en action dans d'autres lieux du 18ème ici. Et il a même laissé un coup de griffe sur la plaque de la rue Erckmann Chatrian qui se voit rebaptisée "Mann Chat".

 

M.S. miaou!

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 22:39

Impasse Leouinje Paris

 

Ben oui, maintenant il y a 23 arrondissements à Paris, tu savais pas, lecteur? Non, non, promis, je n'ai rien fumé, même pas un petit joint, comme le suggère ce visage et ces mains de Gregos, autour d'une fausse plaque de rue, dans la rue des Bonnes (dont l'histoire ne dit pas si elles approuvent), juste derrière le Sacré Coeur.

 

M.S. qui trouve un petit air perdu au sourire de Gregos, pas vous?

 

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 22:22

montmartre androuet

 

Ce sont d'ordinaire les sens interdits qui sont détournés par des bonshommes noirs. Cette fois, c'est une interdiction de stationner qui a été agrémentée d'un soleil et de nuages gris. Joli clin d'oeil trouvé dans la rue Androuët, à Montmartre... juste en face de l'épicerie baptisée "Maison Collignon" dans Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain. Nuages interdits au haut de la butte!

 

M.S. qui vous envoie du soleil depuis Cuba (vive la programmation...)

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 10:24

brasserie paris goutte d or bis

 

“La bière Gallia, de Paris? Non mais elle est Tchèque, en vrai. Les seules bières faites à Paris, ce sont celles des pubs Frog and Rosbif, celle de O’Neil rue des Canettes... et la nôtre!” Voilà, l’équipe de la Brasserie de la Goutte d’Or campe le paysage à sa façon. D’autres villes que la capitale ont déjà davantage cédé à la nouvelle vague des micro-brasseries, qui a fait passer le nombre de brasseurs en France de 20 dans les années 1980 à 470 aujourd’hui, selon les chiffres de la maison. Mais le phénomène n’est sans doute pas terminé, nourri par le retour au terroir, aux circuits courts de distribution et au local.

 

Le terroir à la Goutte d’Or? La brasserie du quartier le revendique haut et fort, et mise sur le métissage des goûts. On le retrouve dans les saveurs épicées très marquées des quatre bières proposées, qui portent des noms de rues du quartier (Myrha, Château-Rouge, Charbonnière et Ernestine). Cela dépend des ajouts: dattes, roiboos, noix de cola... se mêlent aux traditionnels ingrédients, malt, houblon, levure et eau.

 

brasserie paris goutte d or

 

Le tout brassé sur place, et visible au 28 rue de la Goutte d’Or dans un très joli local inauguré en octobre 2012. Je ne sais pas si vous aurez droit à la même visite que moi (via Paris Face Cachée il y a quelques jours) mais rien que parler bière avec l’équipe est un régal! Leurs produits sont aussi disponibles dans plusieurs caves parisiennes dont ils ont établi une carte, ainsi que via des associations et autres Amap. Et pourquoi pas miser sur des lieux décalés... voire luxueux? “On n’est pas prêt à attaquer Colette!” Pas encore?

 

M.S. qui a la tête qui tourne un peu

 

Informations pratiques:

Brasserie de la Goutte d'Or

28 rue de la Goutte d'Or, 75018 Paris

Email et téléphone sur leur site web

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 08:13

Salamandre, VItruve, Paris

 

Une salamandre s'est glissée dans cette photo, saurez-vous la retrouver? Bon, ok, elle est géante et difficilement "ratable", pour peu qu'on lève un peu le nez dans la rue Vitruve, dans le 20e arrondissement. Tout près de là, se trouve aussi le square de la Salamandre. Pour une fille élevée au milieu des châteaux de la Loire comme moi, ça évoque bien plus qu'une petite bête!

 

M.S. qui promet plus de constance sur le blog en 2013 mais a déjà du mal à s'y tenir ;)

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 09:14

Vierge des Abbesses, Montmartre

 

Tout près de la place des Abbesses, le passage des Abbesses et la Vierge... des Abbesses. Logique. Jusqu'à un certain point. Car la stèle associée à cette mosaïque, visible dans l'escalier au fond de ce passage plein de petits cailloux laissés par les street artists, a des "pouvoirs spéciaux relatifs à l’enfantement et à la guérison". Mais bien sûr. Enfin, le tout c'est d'y croire, non?

 

M.S. qui doute un peu quand même...

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 15:28

Non, je ne parle pas de la bruine qui tombait sur la butte Montmartre ce dimanche matin... mais de la Traversée de Paris. Rolls Royce, Triumph, Ferrari, MG, Combis Volkswagen, vieilles Peugeot et autres objets roulants plus ou moins identifiés ont parcouru la capitale (République, Montmartre, Concorde, Invalides, Bastille...) pour se retrouver sur le parvis du château de Vincennes. L'événement était organisé par l'association Vincennes en anciennes.

 

Traversée de Paris, Voitures, Triumph, Montmartre

 

Point commun: les carrosseries rutilantes trahissent le soin que les propriétaires accordent à leur joujou sur roues. Deux, trois ou quatre, les roues, selon qu'ils chevauchent une ancienne moto, roulent à bord d'un bolide de course ou conduisent une voiture plus classique. Les accessoires variaient selon les modèles. Ici le chapeau melon agrémentait un Trèfle Citroën jaune (années 20 si je ne m'abuse). Ailleurs, c'est une caméra GoPro qui permet aux conducteurs d'immortaliser leur balade pétaradante.

 

Traversée de Paris, Voiture, Trèfle Citroën, Montmartre

 

Traversée de Paris, Delanoë, voituresCette 13e Traversée de Paris a aussi permis à certains d'envoyer un message pas du tout subliminal à la mairie de Paris. Dans le cadre de son plan anti-pollution, Bertrand Delanoë souhaite interdire la circulation, intra-muros, des véhicules de plus de 17 ans. L'équivalent d'une "déclaration de guerre aux anciennes" selon l'un des participants. Carrément!

 

M.S. qui se promet de participer un jour au volant de cette sublime Sunbeam Alpine, si si!

 


 


Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article