Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 10:41

Pyramide du Louvre, Paris

 

J'ai un péché mignon: prendre en photo les touristes qui se prennent en photo... A Paris, devant les nombreux monuments de la capitale, il y a de quoi faire. Surtout devant la Pyramide du Louvre... où certains prennent des poses originales ou font mine de toucher le sommet de l'édifice, pour peu que le photographe soigne l'alignement. Celui-ci s'y est repris à plusieurs fois pour finalement obtenir l'effet désiré.

M.S. qui vous souhaite un bon week-end à rallonge! 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 10:29

beaubourg 1984

Il n'avait pas vraiment disparu. Moi non plus, malgré mon absence de ce blog depuis quelques temps (désolée...). Simplement, 1984 et moi, on ne se rencontrait plus ces derniers temps dans les rues de Paris. Et puis là, en attendant une amie, je faisais les cent pas autour de la fontaine Stravinsky, tout près de Beaubourg, ce vendredi. Et bim. Revoilà mon 1984 préféré. Coucou toi! Je ne m'en lasserai jamais... et puis ce fut une jolie consolation, toute simple, après m'être cassée les dents sur la monstrueuse file d'attente pour grimper dans la Tour Paris 13. Comme pour la Tour Saint Jacques récemment, la volonté de cultiver la rareté du site me semble poussée un peu trop à l'extrême. Dommage...

M.S. qui va tenter de passer plus régulièrement par ici

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La chasse aux 1984
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 14:00

birdy kids, paris

En attendant de pouvoir visiter la Tour Paris 13, musée temporaire du street art visible en octobre, voici une petite exposition en guise d'amuse-bouche coloré, avec Birdy Kids.

Ces oiseaux rigolos aux couleurs survitaminées qui me rappelle les capsules de Dr Mario s'affichent depuis quelques mois sur les murs du Marais. La langue tirée, les yeux en vrac, l'air vaguement ahuri, ils font sourire les Parisiens. Avec l'arrivée de l'automne et de sa grisaille, je recommande donc quelques passages obligatoires devant ces collages en grand format, dans le quartier de Saint-Paul notamment. Oui, c'est nouveau, je fais des ordonnances virtuelles maintenant...

"Enfants" de deux Parisiens et un Lyonnais, ils sont exposés à partir de ce samedi à la galerie L'Oeil ouvert, dans ce même quartier, après avoir déjà été mis à l'honneur dans la cour de l'Hôtel de ville de Lyon. A déguster sans modération jusqu'au 13 octobre prochain.

Infos pratiques

Galerie L'Oeil ouvert
74 rue François Miron, 75004 Paris
Métro Saint Paul
Du mardi au samedi de 11h à 19h et dimanche de 14h à 19h
Jusqu'au 13 octobre prochain 

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 10:21

statue jogging tuileries

 

Après la course, les étirements. Et visiblement, les efforts de ces joggueurs laissent cette statue pour le moins dubitative, au parc des Tuileries. Allez, encore un tour?

M.S. qui déteste courir de toute façon!


 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 10:50

Le week-end dernier, j’ai assisté à un moment de grâce. Allez-y, riez, l’expression semble peut-être un peu empruntée, mais si vous aviez été là, vous auriez sans doute utilisé les mêmes mots. Le footballeur Iya Traoré est un magicien. Un magicien du ballon rond qui a choisi son terrain, Montmartre, où son but est d’enchanter le public assis sur les marches au pied du Sacré-Coeur. Je n’y connais strictement rien en freestyle, mais ce jeune homme a un véritable don qu’il mélange avec un peu de capoeira quand il joue avec un lampadaire sur l’esplanade.

iya traore ok

Sa carrière a pris cette direction quand le PSG a mis fin à leur collaboration dans les années 2000 alors qu’il était venu de Guinée-Conakry en France pour jouer sur un terrain plus traditionnel. Mais “pris par les cours, obligé de travailler aux puces de Clignancourt avec son père négociant en art, Iya ne peut se consacrer pleinement à sa passion”, lit-on dans un joli portrait dressé par So Foot. Depuis, il jongle dans le métro, dans la rue, dans les lieux touristiques, ainsi que dans une série d’émissions de télévision qui ont flairé la belle histoire… et la belle gueule aussi. Dois-je mentionner ses abdos de folie pour terminer, dont il joue quant il ôte son tshirt tout en continuant à manier le ballon?


 

Iya Traoré semble bien avoir trouvé sa voie… Et à l’issue de son show, les badauds se pressent autour de lui, pour lui glisser une pièce, lui serrer la main, le remercier pour cet instant suspendu. Sans mentir, les gens font la queue pour l’approcher… et se faire porter par lui le temps d’une photo. Chapeau l’artiste! Enfin le footballeur-artiste.

M.S. qui trouve son talent incroyable...


Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 10:11

pont des arts paris

Les "cadenas de l'amour", désormais, sont une pratique répandue, à Paris sur le Pont des Arts ou sur d'autres ponts et passerelles, comme dans d'autres grandes villes du monde. Mais les adeptes de ce symbole discutable commencent à abuser sérieusement: le pont des Arts serait même mis en danger par le poids cumulé de ces témoignages matériels de leur flamme. Vu du quai de la rive droite, en tout cas, on ne distingue plus les passants, amoureux ou pas, à travers les cadenas.

M.S. qui n'a jamais été conquise par cette mode 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Streets of Paris
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 21:00

tour saint jacques, parisCe dimanche de bon matin, me voilà à Châtelet. Sérieusement, pour me tirer du lit avant 10h un dimanche, il fallait bien la perspective de visiter un monument comme la Tour Saint Jacques. Donc vers 9h, comme une fleur, me voilà sous la Tour. Déception: elle affichait déjà "complet". "Le dernier billet pour les visites du jour est parti avant 7h30", a expliqué un des responsables des visites organisées par l'association des Amis de la Tour Jean Sans Peur, étonné lui-même...

Mais pourquoi tant d'amour? C'est que la Tour Saint Jacques a su se faire désirer. Non seulement elle a été cachée derrière un échafaudage ou des bâches pendant si longtemps avant d'être restaurée à partir de 2005 et enfin offerte aux regards de tous en 2009... Mais la rareté des visites organisées du 5 juillet au 15 septembre a été cultivée. Face à l'afflux de candidats à la montée des 300 marches, il a été décidé de fermer les réservations: pour avoir un des 136 billets quotidiens à 6 euros, il fallait venir le chercher le matin même. De plus en plus tôt. Avant 7h30 ce dimanche, pour rappel. Et un nouveau record sera sûrement établi le week-end prochain, avec les journées du patrimoine, dernier week-end où il sera possible de grimper au sommet de la Tour pour admirer Paris à 360 degrés...


 

Après ce rendez-vous, la Ville de Paris, propriétaire du monument, en récupèrera les clés. "Si seulement ce succès pouvait convaincre la mairie d'organiser davantage de visites au fil de l'année", espère-t-on à l'association des Amis de la Tour Jean Sans Peur. En attendant, il y a plus de déçus que d'élus. Et en bas de la Tour Saint Jacques, les visiteurs refoulés se rabattent sur d'autres monuments ou parcs dont le centre de Paris regorge. Ou se consolent comme ils peuvent: "300 marches c'était beaucoup trop!"

M.S., même joueur joue encore (un autre jour!)

Infos pratiques et un peu plus

Tour située dans le parc de la Tour Saint Jacques (dingue, non?)
Métro Châtelet ou Hôtel de Ville
Visitable ces vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15, pour les lève-tôt, amoureux des vieilles pierres, non-agoraphobes et peu superstitieux (ce qui commence à faire beaucoup...)

 

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 09:45

Bonjour à toi, nouveau venu à Paris. Re-bonjour à toi, Parisien de naissance ou d’adoption depuis belle lurette. Aujourd’hui, j’ai décidé de t’aider à t’intégrer dans la jungle parisienne, si tu n’es pas déjà un caméléon accompli. Bon, en fait, d’autres ont bossé pour moi, et j’ai juste compilé quelques applis bien pratiques pour améliorer tes compétences parigotes, petit scarab… pardon petit caméléon.

 

C’est par où la sortie?

paris ci la sortieOn commence, forcément, dans le métro. Qui n’a jamais pesté parce qu’il s’est posté en début de rame alors que la sortie qu’il souhaite, dans sa station d’arrivée, se trouve à la fin du quai? Bon, l’appli Paris ci la sortie est faite pour vous, en complément de l’appli traditionnelle de la RATP. Découverte grâce à un collègue, elle ne va pas changer votre vie, faut pas pousser mémé dans l’escalator, mais elle permet tout de même de fluidifier entrée et sortie de rame sur les trajets que vous ne connaissez pas par coeur. Quand on prend le métro avec une grosse valise, c’est appréciable.

En complément, vous pouvez pianoter aussi avec l’appli Le Bon Wagon et, bien sûr, celle de la RATP, beaucoup moins drôle cependant. Vous préférez le vélo, surtout maintenant que de nombreuses rues parisiennes vont être limitées à 30 km/h? Alors choisissez l’appli Vélib, of course.

 

J’peux pas, j’ai piscine

Si vous êtes du genre à ressentir une soudaine envie de brasse coulée le soir après le boulot, l’appli Paris piscine est pour vous. Au passage, pour les adeptes du "J'peux pas, j'ai piscine", votre employeur pourrait avoir l’idée saugrenue de vérifier que la piscine la plus proche de votre entreprise est bien ouverte à 21h le mercredi et qu'il ne s'agit pas d'un prétexte grossier pour éviter une réunion tardive. Rien de tel que cette appli pour prendre vos précautions, caler pour de vrai votre kilomètre bi-hebdomadaire, ou remettre l’effort à plus tard si les autres utilisateurs de l’appli signalent une affluence trop importante ou une fermeture exceptionnelle. A noter que l’appli a subi un joli lifting pour la rentrée 2013. Vous préférez un autre sport? Direction Sport Paris.

 

Des balades pleines de surprises!

paris comic streetQu’est-ce qu’on met dans un corps sain? Un esprit sain. Bien. Alors pour le nourrir, une petite appli parisienne: Cinemacity. Ou comment redécouvrir les films dont Paris est le décor… et parfois un personnage à part entière. L’appli made in Arte référence quelque 400 extraits de films tournés dans la capitale. Particularité: ils ne sont accessibles que si vous vous trouvez à moins de 300 mètres du site auxquels ils sont associés. C’est à Belleville que vous pourrez revoir Chacun cherche son chat, Vénus Beauté vous attend à la Gare du Nord, et Montmartre ne se résume bien sûr pas à Amélie Poulain. Allez hop, balade obligatoire pour les curieux!

Allez, d’autres applis dans cette catégorie, parce qu’il y en a tant, outre Paris Avant, l’une des plus connues que je n’ai pas besoin de présenter. Optez pour Paris Comic Street, une appli de jeux de piste et d’énigmes qui date un peu mais qui reste très ludique. Ca commence comme dans une ancienne pub Orangina: il faut secouer l’iphone et se rendre à une “ancre” géolocalisée, sinon l’énigme, elle se débloque pas! Vous marquez alors des points et accédez à encore plus de jeux de piste. Le tout sur fond de BD et d’architecture, concocté pour vous par la Cité de l’architecture et du patrimoine.

 

Bouge ton boule à Paris!

Tu es jeune? Oui, je suis repassée au tutoiement, pourquoi? Tu aimes évacuer le plancher de danse? Les lendemains ne sont pas encore difficiles, avec barre au front et cuisses en bois? Alors Parisbouge.com va t’intéresser, toi, le jeune Parisien de moins de 30 ans! Les bons plans, les prix, les “ambiances” des différentes soirées proposées… Bref, tout pour te débrouiller dans la jungle nocturne parisienne et trouver ton bonheur jusqu’au petit matin. En complément, iNight Paris, si tu es vraiment un oiseau de nuit insatiable.

 

M.S. qui cherche une bonne appli de street art à Paris, si vous avez ça en stock, les gens?


Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 17:16

Ganesh pont Paris

 

Ce dimanche, c'était la fête de Ganesh à Paris. Enfin surtout dans le nord de la capitale, dans le XVIIIe arrondissement, comme ici sur le pont qui enjambe les rails de la Gare du Nord. Une représentation du dieu à tête d'éléphant vénéré par les Hindouistes se trouve sur l'un des deux chars de la procession. Une foule nombreuse la précède et la suit. Parmi elle, des femmes portant des pots de terre cuite où l'on brûle camphre.


Ganesh femme camphre

 

Des hommes torse nu et des femmes en tenue traditionnelle défilent et tirent ces deux chars, marquant quelques pauses pendant lesquelles des noix de coco sont brisées. Le sens symbolique: "la coquille symbolise l'illusion du monde, la chair le Karma individuel, et l'eau l'ego humain, en brisant la noix de coco, on offre son coeur à Ganesha". 


Ganesh char hommes

 

Et lors d'une autre pause au carrefour Barbès-Ordener, les danseurs sont quasiment entrés en transe sur les percussions accompagnées de flûte. Chaque danseur pourvu d'un arceau décoré de plumes de paon semblait "motivé" par un autre danseur, comme en binôme... D'autres "entraîneurs" étaient là aussi pour asperger d'eau les danseurs les plus fatigués.

 

 

M.S. qui aime bien avoir le monde au coin de sa rue


Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 10:33

Métro vide Paris Non, je ne cracherai pas sur Paris, l'été, envahi de touristes et vidé des Parisiens. Parce que, voilà, j'adore Paris, l'été, envahi de touristes et vidé des Parisiens!

Attention, je ne parle pas forcément de lieux aussi extrêmes que la place du Tertre ou le parvis de Notre-Dame de Paris à l'heure de pointe touristique (traduction: tout le temps). Faut pas pousser non plus, je ne suis pas kamikaze. Mais oui, ce touriste un peu paumé qui me demande où se trouve le musée d'Orsay alors qu'il est à Belleville, comme si j'avais une gueule de GPS, il me plaît. Et cette nana, venue de loin, qui se balade aux Tuileries en talons parce que ça fait plus chic même si ses plantes de pieds douloureuses vont s'en souvenir 3 jours, je la trouve touchante. Un peu bêbête, mais touchante. Je pourrais même faire une bise à ces étrangers qui découvrent Paris avec des yeux neufs et me font réaliser la chance que j'ai de vivre ici.

Tout n'est pas rose, ok. Le métro, ça pue, ça colle, les musiciens massacrent Edith Piaf avec encore plus d'ardeur en été, on subit quelques pics d'ozone sous une chaleur étouffante et c'est encore la galère pour les étudiants qui cherchent à se loger pour la rentrée... Mais putain que cette ville est belle! Si seulement les Parisiens pouvaient être contaminés par ce "regard de touriste" et l'entretenir au fil de l'année pour dénicher le petit détail au coin de la rue qui va les faire sourire, ou redécouvrir un lieu mille fois parcouru sans y prêter attention. Bref, être curieux. Lever le nez du smartphone et retirer ses écouteurs. Ou du moins essayer de temps en temps. 

M.S. touriste parisienne qui a par exemple découvert cette inscription sur le restaurant La Bonne Franquette après être passée devant des centaines de fois!

Bonne Franquette Paris Montmartre

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article