Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 09:36

Gourmands, gourmandes, ces quelques lignes s'adressent à vous en priorité. Il était une fois le chocolat... Ca commence bien déjà, n'est-ce pas? Un musée lui est consacré à Paris depuis 2010, bonne nouvelle! J'ai évidemment testé pour vous, don de soi oblige. L'entrée a beau être un peu élevée comparée au temps de visite (9 euros par adulte, pour 1h30 de parcours), le lieu vaut le détour.

 

Déesse du cacao, Musée du Chocolat, ParisTout débute logiquement par un cacaoyer, des cabosses et des fèves. Ce sont les Pré-Colombiens qui, les premiers, en usent comme monnaie et déclinent le cacao en boisson épicée, sous la protection de la déesse du cacao (ci-contre). Rien à voir avec notre version sucrée: il faut attendre la découverte des Amériques pour que les Européens aient l'idée folle de transformer le goût du cacao dans ce sens. Mets des cours royales et des plus riches au XVIIe, il ne deviendra populaire qu'au XIXe, siècle qui vit aussi l'apparition du chocolat solide. Qu'aurions-nous fait, nous autres dévoreurs ou dévoreuses de tablettes de chocolat par soirs de déprime, sans un certain Van Houten, mon nouveau Dieu...?

 

Pour chaque étape historico-gastronomique, le musée propose une collection magnifique d'objets liés au cacao: surfaces sur lesquels les fèves étaient torréfiées et broyées par les Pré-Colombiens; gobelets, tasses et autres chocolatières de toutes les époques (comme cette rigolote tasse moustache, pour ces messieurs... voir ci-dessous)); ustensiles servant à faire mousser la boisson ... Sans oublier une profusion de recettes d'hier et d'aujourd'hui, comme le pozol ou le mole qui me laissent assez sceptiques. Le tout accompagné de textes courts et informatifs en trois langues (français, anglais, espagnol) et décliné de façon ludique par des mini-vitrines Playmobil pour les plus petits.

 

Tasse Moustache, Musée du Chocolat, ParisPraline sur le gateau, la démonstration de fabrication de chocolats fourrés arrive juste à temps: on a faim! Un peu courte et expédiée à mon goût. Si elle vous laisse sur votre faim, il reste les ateliers pour devenir un pro de l'orangette ou de la ganache. Les prochains rendez-vous pour adultes auront lieu le 27 octobre à 16h et le 24 novembre à 14h, pour 35 à 60 euros selon la formule. D'autres ateliers plairont aux enfants (20 euros).

 

Last but not least: la boutique, caverne d'Ali Baba pour addicts. Gourmande incorrigible, j'ai craqué pour un paquet de MON chocolat, le Costa Rica 64%, d'après l'une des animations proposées: en fonction d'une dizaine de critères,un ordinateur vous recommande tel ou tel goût, bouquet, texture... Je confirme, le Costa Rica 64% est sublime. J'ai aussi cédé face aux sucettes à faire fondre dans du lait chaud, notamment celles qui proposent des anciennes recettes aztèque ou espagnole. Retour aux origines pimentées!

 

M.S. qui se lèche les babines

 

Infos pratiques

Le Musée gourmand du chocolat

28, boulevard Bonne Nouvelle, 75010 Paris

Métro : Bonne Nouvelle ou Strasbourg Saint Denis

Renseignements au 01 42 29 68 60 ou sur www.museeduchocolat.fr

Ouvert toute l’année du lundi au dimanche de 10h à 18h (dernières entrées à 17h)

Fermetures annuelles le 1er janvier et le 25 décembre

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article

commentaires

armide+Pistol 05/11/2012 22:48


Une adresse à retenir. Merci de ton passage chez moi.

Marie Simon 08/11/2012 21:11



A visiter ou à noter pour acheter du bon chocolat, oui :) Merci pour ton passage à toi ici aussi :D