Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 19:00

Post promis, post dû… Messieurs, par pitié, faites preuve d’originalité dans vos techniques d’approche, de drague ou quelle que soit la façon d’appeler le premier contact avec votre cible. Oui, d’originalité… Mais pas trop. Loin de moi l'idée de fournir un mode d'emploi. Loin de moi également l'idée de vous jeter la pierre,  la Parisienne est sans doute un brin difficile à manier. Diagnostic confirmé: la Parisienne fait la gueule, ça n'aide pas. Enfin ça ne dissuade pas les plus téméraires, qui se jettent à l'eau... et se paient un méchant plat! Voici donc quelques exemples foireux à éviter. Et si je ne cite pas de contre-exemples, c'est que le trouble du bon dragueur finit par troubler sa proie... qui en perd un peu la mémoire.

 

Le cultureux trop mielleux

étoileJe me baladais dans le rayon classique de la Fnac de Saint Lazare, quand me tombe dessus un jeune homme trop visiblement en chasse. "Mademoiselle, je vous prie de m’excuser si mon intervention vous importune". Ca commence bien… "Mais je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer votre beauté". En faire trop n’est jamais bon. C’est un peu comme le classique "Ton père était un voleur, il a piqué les étoiles dans le ciel pour les mettre dans tes yeux".  J'ai entendu parler d'une version belge dans laquelle le père en question est astronaute, tellement plus pratique pour aller décrocher des étoiles, c'est vrai! Mais revenons à notre mouton. Le voilà qui embraye: "Laissez-moi vous dire que votre fiancé a une chance incroyable. S’il l’ignore, rappelez-lui et dites-lui que nous sommes sans doute nombreux à convoiter sa place." Que dire à part un "merci" gêné par tant de miel dégoulinant avant de s’éclipser, en espérant ne pas le recroiser à la caisse?

 

Le lascar trop agressif

Cette fois, c’était un midi de permanence à LEXPRESS.fr. Je file m’acheter quelque chose à grignoter avant de vite revenir au travail. En chemin, je passe près d’un bar d’où s’échappe le début d’une chanson interprétée par Nina Simone et qui me poursuit en ce moment. Les paroles: "It’s a new life, it’s a new day, it’s a new dawn… And I’m feeling good". Bref, je ne peux réprimer un sourire. Manque de bol, alors qu’il se dessine sur mes lèvres, mes yeux rencontrent ceux d’un autre jeune homme, assis sur une barrière toute proche. Voilà qu’il me lance, énervé: "Quoi, tu regardes quoi là? Pourquoi tu souris? Attends bouffonne, ça t’amuse?" Avant de se transformer en une seconde: "Nan mais arrête poupée, je rigole, t’es charmante, c’est quoi ton p’tit nom? T’es célibataire?" So cliché… mais vrai ! Il n’a pas vu, je lui tournais déjà le dos, mais mon sourire a redoublé. Pour la drague, en revanche, c’était loupé.

 

Le timide qui t'envoie ses bons copains

Celui-là sait déjà qu'il va foirer... alors il envoie les copains travailler. Sévit de préférence dans les bars, pendant des soirées un peu arrosées. Le premier copain commence: "Tu vois mon ami, là-bas, avec la chemise blanche? Bon, il est super timide, il ose pas venir te voir, mais ça me ferait super plaisir que toi tu ailles le voir." C'est sûr que là, il fait tout pour me tourner le dos, on va avoir du mal à se voir. Je décline gentiment. Alors un deuxième copain entre en scène. Il devait vraiment avoir un problème... "Oui, il est triste en ce moment, faut lui remonter le moral". Ce sera sans moi!

 

L’Œdipe pas assumé

yeuxCelui-là, je le pique à une copine, je ne l’ai pas subi directement. Ca commence par un compliment. "T’as de trop beaux yeux". Manquait le "tu sais", pour rester dans le cliché, mais passons… La belle répond: "Oui enfin ils sont marron!" Attention dégringolade finale: "Ils ressemblent beaucoup à ceux de ma mère." Aouch!

 

Et tous ces autres cas

J'ai lancé un petit appel sur mon mur Facebook pour recueillir d'autres exemples, n'étant évidemment pas la seule à subir ce genre d'épisodes plutôt embarrassants! Nous avons donc, attention ouvrez le bal

- le cul-gelé: "Mademoiselle, on vous a déjà dit que vous étiez un vrai radiateur",

- le Don Draper: "Ca te dirait de venir faire la vaisselle chez moi?",

- le philosophe à deux kopecks: "Les passions, c'est comme les femmes, c'est temporaire",

- le mec qui fantasme sur les menottes: "Les filles cest la brigade du kiff, je vous arrête! Toi, je te mets en garde á vue!", - le pianiste prude: "tu fais de la chorale? Moi aussi, j'aime la musique. Si tu veux, viens chez moi, je t'accompagnerai au piano...",

- l'amateur de belles plantes: "Mademoiselle, elles sont pour moi ces belles fleurs? Eh mademoiselle, ma parole, j'ai jamais vu une rose qui portaient des roses!",  

- le direct qui n'a pas de temps à perdre mais qui pourrait se prendre une baffe: "Putain t'es bonne, jte mettrai bien un p'tit coup dans l'cul!"...

 

Les filles, nous ne sommes sans doute pas mieux mais...

Mais mais, ce sont tous des exemples donnés par des filles? Que se passe-t-il? Eh oui, je n'ai eu qu'un témoignage masculin: "Je vis chez mes parents en ce moment mais je cherche un appart', ça sera mieux pour ramener un mec chez moi, si tu vois ce que je veux dire", lancé par la demoiselle avec un regard bien pervers. D'autres exemples, Messieurs?

 

M.S. qui vous souhaite bon courage à tous et toutes! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article

commentaires

Alex 05/07/2011 20:04


Et oui la drague c'est un jeu où il faut ruser. Bizarrement l'exemple du copain timide me semble être un bon prétexte pour aborder une jeune demoiselle. Avec un compagnons prêt à passer pour un
timide l'espace d'un moment, il peut être je pense relativement facile de sympathiser avec la fille en lui faisant croire que c'est son ami qui est intéressé. Machiavélique et a tester (faut juste
que je m'en rappelle de ça...)!


Marie Simon 06/07/2011 23:29



C'est sans doute la manière la moins susceptible de la faire fuir, dans la liste ci-dessus, c'est déjà ça ;-)







Cécile 25/11/2010 00:17



Moi je me dénonce : mon homme actuel, je l'ai attrapé en lui proposant une place dans mon canapé-lit au cas où il n'aurait plus de maison. Et avant cela, j'ai déjà dit à un ancien collègue qu'il
aurait mieux fait de draguer sa camarade de bureau célibataire plutôt que celle qui était maquée (il avait eu une déception avec l'autre collègue...) et j'ai déjà laissé traîné une main à des
endroits stratégiques pour faire comprendre mes intentions ! Mais les mecs ne s'en vantent pas évidemment, c'est encore sur eux que repose, en principe, la responsabilité de prendre l'initiative
!!



Marie Simon 26/11/2010 17:14



Coquine ;-) Des bises à toi et ton "homme actuel"!!



Connie 24/11/2010 12:06



Triste mais savoureux !


Tu as aussi les inconnus qui te mette le grapin sur facebook par biais de message exemple reçu dimanche d'un inconnu "mais qui se cache derière ce joli chapeau?".


Il y a aussi le classique "peut-être ne devrais-je arrêter de chercher midi à 14h, ça te dirait de sortir avec moi ?".



Marie Simon 24/11/2010 18:02



Hello Constance! Ah sur Facebook, ils sont pas trop chiants avec moi par contre. Faut dire, avec une image de profil "Shut up" ou une photo de chat, ça n'incite pas à envoyer des messages de ce
type! Ouf :-) Biz



La Plume de Moscou 21/11/2010 08:52



"Ils ressemblent beaucoup à ceux de ma mère." - j'ai ris beaucoup!
Ici la phrase "classique" pour commencer une conversation est "Quelle heure est-il, s'il te plait?" Même au métro où il y a des horloges à chaque station )))


Bonne journée!



Marie Simon 22/11/2010 18:51



Ah, les femmes moscovites leur font donc peur aussi? ;-) Décidément... До встречи!



Armide 20/11/2010 20:59



Toutes ces manoeuvres sont d'une lourdeur.. Rien de tel que d'entrer dans la vif du sujet.


"En ca de sinistre, brisons la glace !"



Marie Simon 20/11/2010 21:00



Avec un sourire en prime, c'est mieux! :-)