Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 10:00
Avec Métronome, Lorànt Deutsch nous propose de revisiter l’histoire de Paris au rythme des stations de métro. Ca, vous l’avez déjà lu ou entendu… Car, invité par des journalistes peut-être étonnés par le succès de l’ouvrage en librairie, le comédien a été propulsé sur tous les plateaux, dans tous les journaux, au cours de l’automne, pour parler de son bébé. C’est déjà un best-seller, alors pourquoi en rajouter? Parce que c’est vraiment en beau bébé… Beau, mais pas parfait.

Lorant Deutsch, MétronomeBeau d’abord. La passion de l’auteur, provincial comme beaucoup de Parisiens, est d’autant plus contagieuse que son érudition ne nuit pas à la lisibilité du livre. Passer par des stations de métro pour redécouvrir l’histoire et la géographie de la capitale d’un territoire qui deviendrait la France est bien sûr une riche idée. Tout comme ces multiples petits encadrés qui permettent de zoomer sur le sort de Sainte Geneviève ou sur l’origine du mot "boulevard".


Imparfait ensuite. Si Deutsch est incollable sur la vie de Charles le Chauve ou sur les vestiges de l'enceinte de Philippe Auguste dont il chasse les emplacements, on aimerait avoir quelques repères. Des dates, des cartes, peut-être?


Mais surtout, et c’est là mon principal reproche, je suis restée sur ma faim en ce qui concerne les derniers siècles écoulés… Lire à la page 293, (sur 377 de texte) "C’est la fin du Moyen-Age", c’est un peu frustrant. Son histoire revisitée regorge de détails et d’anecdotes sur les premiers siècles de Lutèce/Paris, mais surfe allègrement sur la Commune de Paris de 1871, en à peine deux paragraphes, et oublie carrément d’évoquer la Tour Eiffel, à la charnière du XIXe et du XXe siècle.


C’est volontaire, sans doute, de la part d’un amoureux de Paris qui ne cache pas son aversion pour les modifications apportées par le baron Haussmann ou les constructions modernes. Mais tout de même: en choisissant de voir Paris à travers le prisme du métro donc des transports, peut-il vraiment faire l’impasse sur les gares de Paris qui, oui, elles aussi, ont joué un rôle dans l’histoire, la géographie et la démographie de la capitale?


Bon, je critique, je critique. On a lu tellement d’éloges jusqu’à présent, il fallait rééquilibrer. Je l’ai quand même dévoré son bouquin. Tous les matins, tous les soirs… dans le métro!


M.S. qui vous souhaite un Joyeux Noël!

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article

commentaires

Dom A. 04/02/2010 16:49


C'était difficile, aussi, de pondre un Hillairet qui ne fut pas trop austère... il faut lui pardonner !
Fin du moyen-âge: A vos livres d'Histoire !! :-))
Amicalement.


mutuelle 19/01/2010 12:12


good article


CARAMEL 19/01/2010 09:25


bonjour,
je suis plutot d'accord avec toi.
bises


martin-paris 24/12/2009 10:55


Moi aussi je l'ai dévoré son bouquin..
Par contre, une des critiques que je ferais, c'est qu'au fur et à mesure des chapitre, je trouve qu'il perd le souci de vulgariser... (enfin j'en suis au milieu là, peut être que ça revient
après).
Au début, on rentre dans l'histoire naturellement, et petit à petit ça devient une accumulation de dates et événements historiques au point qu'on a l'impression de potasser un livre
d'histoire... 
Et comme tu dis, des cartes, éléments autre que le texte, aurait permis une lecture plus agréable.
Enfin, très bon livre, et succès mérité dans tous les cas, j'imagine tout le boulot que ce livre a du représenter pour Lorant Deutsch !