Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 12:24

"Le rythme de la ville n'est ni celui de l'éternité ni celui du temps qui passe mais de l'instant qui disparaît. C'est ce qui confère à son enregistrement une valeur documentaire autant qu'artistique." Cette phrase n’est pas du photographe Eugene Atget, auquel le Musée Carnavalet rend actuellement hommage, mais d’une femme qui l’admirait au point d’acquérir une partie de son œuvre: Berenice Abbott, exposée récemment au Jeu de Paume. D’une exposition à l’autre, le parallèle saute aux yeux.

 

Eugene Atget, Paris, Au Petit BacchusSi Berenice Abbott a choisi de "documenter" New York et une partie des Etats-Unis, c’est Paris qu’Eugene Atget a arpenté pour y dénicher ces "instants qui disparaissent". Et il y avait de quoi faire dans la capitale française dans les années 1890-1910, à en juger par la sélection présentée: des cours vouées à la destruction, de vieilles maisons désormais disparues, des façades entièrement recouvertes d’affiches publicitaires ou politiques, une ruelle où l’on pouvait encore voir couler la Bièvre, une maison close… Il trimbale aussi son lourd matériel dans les jardins ou sur les quai de la Seine pour inventorier statues, monuments et péniches.

 

Derrière les devantures des cabarets aux noms qui font sourire aujourd’hui ("Au Petit Bacchus" en photo ci-dessus, "Au Joueur de Biniou", "Au Tambour", etc.), un visage se dessine, le regard perdu dans le vide, déjà nostalgique, ou bien fixé vers l’objectif, avec curiosité. Eugene Atget capture aussi des scènes urbaines sur le vif, un vendeur d’abat-jours qui prend la pose à Montmartre, des bitumiers agenouillés, en plein travail. Ou, plus fugace, une foule qui lève les yeux vers une éclipse de soleil. Avec une tendresse particulière, il réunit les chiffonniers des fortifications, qui doivent bientôt disparaître à leur tour, pour une dernière photo de famille.

 

Mais le plus souvent, en raison des temps d’exposition nécessairement très longs, la figure humaine reste floue, un brin fantomatique, comme cette poissonnière réduite à l'anecdote comparée au véritable objet de la photographie: ses poissons. Un panneau pédagogique vient d’ailleurs apporter d’utiles explications sur la technique d’Eugene Atget, dans cette exposition-hommage très bien fichue. Comme toujours, ceci dit, dans ce musée dont j’affectionne particulièrement la librairie (comme raconté sur le blog de Céline, amoureuse de Paris et expovore comme moi!).

 

Eugene Atget, par Berenic AbbottLa collection maison, déjà très riche, est complétée par celle de Man Ray, prêtée par la George Eastman House. Installé à Montparnasse comme Eugene Atget, le surréaliste avait pour assistante une certaine Berenice Abbott. Cette exposition se termine d’ailleurs par une de ses photos: le portrait qu’elle a fait de son aîné, peu de temps avant son décès. Touchant.

 

Informations pratiques
Eugène Atget, Paris

Musée Carnavalet
23 rue de Sévigné 75003 Paris,
Métro Saint Paul, Chemin Vert
Ouvert tous les jours, de 10h à 18h, sauf les lundis et jours fériés
Tarif : plein 7 €, réduit 5 €, jeune 3,50 €, gratuit jusqu’à 13 ans inclus

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article

commentaires

dona 23/06/2012 18:14


Je suis una passionnée d'Eugène Atget !!


des photos à couper le souffle !


Des quartiers qui ont totalement disparu depuis des décennies... leur histoire...


voici mes deux blogs


-le premier l'OEIL.. pour les photos et cinéma....


http://oeil.eklablog.fr/eugene-atget-vi-paris-ve-et-vie-arrondissement-a47008172


et le second - Sur les toits de Paris...


http://sur-les-toits-de-paris.eklablog.net/


(ne faitespas attention - il faut que je fasse du tri...je suis tellement passionnée par internet et les sujets..... que j'ai en tout presque 12 blogs selon mes thèmes favoris..


MERCI pour votre SUPERBE BLOG !!


Dona


 

Marie Simon 09/08/2012 17:12



Merci Dona! Et bon courage pour vos 12 blogs :)



Glenn Thompson 14/06/2012 01:57


Very nice snaps... Good work