Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:05

mangez le si vous voulez théatre tristan bernard paris"Mangez-le si vous voulez!" A l'image de cette invitation cannibale - car il s'agit bien là d'un homme que l'on vous invite à "manger" - c'est une histoire éprouvante qui vous attend au théâtre Tristan Bernard. La déclinaison sur scène du récit de Jean Teulé glace le sang, autant que son petit roman qui revisite un fait divers survenu en 1870 en Dordogne.

 

Voici donc l'histoire d'Alain de Monéys. Elle finit mal, vous l'aurez compris. Le jeune homme se rend au marché de sa petite commune et, en chemin, croise ses amis, ses proches, ses électeurs aussi. Car il est élu. Il est respecté, notamment pour ses connaissances en matière d'urbanisme. Enfin il était... Ceux qu'il croise ce jour-là vont devenir ses bourreaux à cause d'une phrase mal comprise qui le fait passer pour Prussien alors qu'il va justement partir au front côté français.

 

C'est le délire d'une foule qui prend l'un des siens pour bouc-émissaire que l'on observe là, dans cette histoire revisitée par Jean-Christophe Dollé. Sa performance est impeccable: tour à tour narrateur, victime, bourreaux, il les porte tous en lui. Les personnages féminins campés par Clotilde Morgiève, souvent muette, les yeux écarquillés, tiennent le plus souvent lieu de témoins impuissants et/ou de victimes collatérales alors que l'atmosphère se fait oppressante. Cran par cran, on sombre avec eux dans la folie de ces personnages déboussolés. Jusqu'au bout de l'horreur. 

 

Curieusement, on rit aussi de temps en temps. Entre deux grimaces de dégoût ou un "Oh non, ils ne vont tout de même pas... Ah si." Une intervention historico-scientifique ou une expérience gastronomique viennent de temps en temps en contre-point. C'est souvent osé, inventif, surprenant, mais ça passe. Mention spéciale pour la comptine où l'on dénonce cet "enculé de Prussien" sur un air enfantin. Glaçant.

 

M.S. qui a envie de relire les mots de Jean Teulé!


Infos pratiques
Mangez-le si vous voulez, pièce tirée du roman de Jean Teulé
Théâtre Tristan Bernard
64, rue du Rocher 75008 Paris
Métro Villiers

Jusqu'au 28 février
A partir de 11 euros 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain 16/02/2014 08:38


Une triste histoire de bétise populaire.