Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 10:27
Les plus belles photos de presse de l’année passée, rien que pour vos yeux, et pour pas un centime, vous attendent dans une jolie petite galerie du Marais. La galerie Azzedine Alaïa, au 18 rue de la Verrerie, dans le 4e arrondissement.

Je suis tombée dessus un peu par hasard en me baladant, ce samedi. Ca ne m’a pas fait mal, rassurez-vous, mais ça m’a remuée un peu. Quand même. Parce que ces photos primées par la fondation World Press Photo cette année, ce sont plus que des couleurs, des lumières ou des lignes… Ce sont d’abord des émotions concentrées.

La douleur et la gravité, qu’on lit dans les yeux de cette mère et de son fils en Irak, seuls éléments éclairés au milieu d’un noir profond et angoissant qui envahit le reste du cadre. Le regard bizarrement touristique de certains visiteurs du camp d’Auschwitz-Birkenau. La violence de ce policier qui débarque dans une maison pour en expulser les habitants, dans l’Ohio, comme s’il se trouvait en zone de guerre. La fierté des Roms de Moldavie roumaine qui prennent la pose dans leurs maisons-démo kitschissimes. La tension des muscles de ce réfugié zimbabwéen qui se glisse entre les barbelés pour atteindre l’Afrique du Sud… Ou encore la détresse des femmes géorgiennes lors de l’intervention russe dans leur pays, le sang qui coule pendant les émeutes en Grèce ou le séisme en Chine, la concentration des athlètes pendant les JO de Pékin.


Galerie Azzedina Alaïa, paris


Bien peu de joie, bien peu de légèreté dans tout cela, l’année fut difficile et très remplie. Alors pour illustrer ce post, forcément, un contrepied. Avec ces spectateurs qui admirent un reportage sur des yeux d’animaux, aux couleurs chatoyantes. Et à côté, une série très fine où les saisons impriment leur marque sur un lac, deux bancs, des passants et un arbre, en Chine.


Je ne peux que vous encourager à faire un tour dans cette galerie, avant le mercredi 27 mai. Prochaine étape de l'expo itinérante: Athènes. Si vous n’avez pas le temps de vous y précipiter d’ici là, heureusement, le site de World Press Photo est une mine de ressources multimédia: il propose notamment un grand nombre des photos primées et des interviews des photographes.


M.S. qui aime ce genre de surprise

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article

commentaires

Armide 24/05/2009 12:39

Heureusement qu'un peu de serenité vient alléger les propos de cette expo