Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 10:10
"Pour le week-end à rallonge du 1er mai, je pars à Bourges.
- Ah
pour le Printemps?
- Non, il sera fini.
- Bah pourquoi tu vas à Bourges alors?"


Voilà plus ou moins la conversation que j'ai eu une demi-douzaine de fois avant de partir pour Bourges et ses environs à l'époque mentionnée ci-dessus. Et oui, Bourges ne disparaît pas dans un trou spatio-temporel en dehors de la période du Printemps. Encore mieux: en dehors de ces quelques jours, il est possible de réserver une chambre à un prix abordable et sans s'y prendre 6 mois à l'avance! Incroyable, hein?

Le hic, c'est le temps de m**** que nous avons eu sur place. Bien loin du soleil et des températures agréables de ces derniers jours dans le nord de la France. Au menu: pluie, pluie, nuages gris foncé, pluie et encore pluie. Et aussi vins
de Menetou-Salon ou Sancerre, ainsi que du crottin de Chavignol frais ou demi-sec (celui qui pue un peu...). Ben oui, la région a des arguments, tout de même! Et pas seulement gastronomiques... Allez, quelques petites photos du séjour (avec une carte ici si vous avez oublié la géographie du centre de la France).


Je vous présente d'abord la
cathédrale de Bourges qui a la particularité de posséder 5 nefs... mais pas de transepts. Histoire de se démarquer! Mais même sans cela, on la remarque, ne serait-ce qu'à cause de ses magnifiques vitraux aux couleurs et à la finesse qui n'ont pas grand chose à envier à ceux d'autres cahédrales célèbres.


Petit détour sous la cathédrale, où des marques au sol trahissent le fait que la crypte (ou plutôt cathédrale basse) accueillait les sculpteurs de pierre. On y trouve des morceaux du jubé (l'élément architectural qui séparait le choeur du reste de l'assistance de la cathédrale) comme cette parti centrale. Incroyablement conservés, on y distingue encore des couleurs ainsi que les feuilles d'or appliquées dans les peitts carrés, ici en fond de la scène.


Allez, on sort de là. Et nous voilà dans les petites rues pavées du centre de Bourges, où l'on trouve de nombreuses maisons à colombages en général très bien entretenues.


Nouvelle visite chez Jacques Coeur, argentier du roi Charles VII. En pleine guerre de Cent ans, le Bill Gates de l'époque se construit une "maison" où les grandes fenêtres et les nombreuses cheminées montrent combien l'art de vivre lui importait plus que la sécurité... Même s'il n'y vint que très rarement. Cette partie du bâtiment, restaurée, présente des décorations d'une finesse impressionnante.


Le monsieur était riche: il avait de quoi s'offrir des bateaux... et des vitraux les représentant!


Le monsieur était noble aussi: d'où l'invention de son blason avec la coquille Saint-Jacques et des coeurs... Forcément.


La preuve qu'il faisait vraiment un temps de chien? Qui me dira que ce ciel n'est pas menaçant, au dessus du clocher de Ménetou-Salon?


Bon, le lendemain,
à Bouges, c'est mieux. Bien mieux! Petit chateau élégant au milieu de nulle part mais aussi d'un beau jardin qui fait une transition avant la forêt, il a vraiment l'air d'un petit bijou dans un écrin de verdure.


Et sur le retour vers la vallée de la Loire,
étape à Valençay. Cette fois, chez Talleyrand. Excusez du peu. Il boite, il a été de tous les régimes... Certes, mais quel personnage!


Et puis, pour finir, la photo qui ne sert à rien. Valençay a l'avantage d'offrir de nombreuses animations (chateaux gonflables, petite ferme, ânes et daims...) autour du chateau, sans doute pour séduire les enfants qui supplieront leurs parents de venir. Donc voilà ma pomme avec une biquette. Youpi!

M.S. qui est revenue avec 4 crottins de Chavignol et autant de caisses de vin. Même pas honte!


Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans Outside Paris
commenter cet article

commentaires