Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'EST QUI M.S. ?


Bienvenue à tous sur le blog d'une jeune Parisienne d'adoption... Cliquez sur la photo, et vous en saurez plus...

City Expert: Paris
by Easytobook.com

SUIVRE LE FIL

LA P'TITE PAUSE

Music please! Je renonce à classer cette sélection, je vous laisse piocher :-).

Découvrez la playlist Inside Paris list
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 20:43
ramoeur.jpgIl est 7h30, on sonne à la porte. A peine réveillée, je me lève et je me bouscule, j’ouvre la porte et me retrouve nez-à-nez avec… un ramoneur. Non, pas une version parisienne des ramoneurs de Mary Poppins, avec hérissons et visages couverts de suie. Juste un homme entre deux âges, avec des dossiers plein les bras, qui démarche tous les habitants de l’immeuble à une heure un peu trop matinale, il y a quelques semaines de cela


"Z’avez une cheminée? Vous faites du feu, parfois?" Oui et non. "J’peux voir"
. Dubitative, mais rassurée par la présence de Mister Inside Paris, je laisse entrer le ramoneur new look. Qui jette un coup d’œil rapide à la cheminée en question et nous assène un: "L’est bouchée. Mais si vous voulez faire du feu, faut ramoner, avant. On peut l’faire, nous". Meuh oui meuh oui, on va y songer et on rappellera. Ou pas, puisque notre syndic ne permet pas que nous fassions du feu dans les cheminées de l’immeuble. Sur ce, le zigoto prend la tangente, sans même laisser une carte.


Nouvel épisode, la semaine dernière, en présence uniquement de Mister Inside Paris. Surpris par cette nouvelle visite, avec un nouveau ramoneur, qui s’annonce au nom d’une nouvelle entreprise, il questionne, gratte, et se retrouve avec des réponses déconcertantes…


"Vous venez de la part?
- Du syndic.
- Ah oui le cabinet…
- Oui le cabinet. (Incapable d’en donner le nom complet). Je viens pour voir votre cheminée. (Elle sera enchantée…)
- Mais on a déjà vu un entrepreneur il y a peu de temps…
- Ah bon?
- Oui et on lui a déjà répondu que nous n’étions pas intéressés.
- Oui mais j’ai annoncé mon passage. (Et?)
- Je n’ai rien vu.
- Si, j’ai mis une feuille en bas. (Feuille ajoutée… lorsqu’il a quitté les lieux, en réalité)
- Je ne l’ai pas vue.
visite.jpg - Mais je peux regarder quand même?
- Pourquoi?
- Pour voir si on peut faire quelque chose pour vous si vous voulez faire un feu de cheminée.
- Mais notre cheminée est bouchée.
- On peut la déboucher.
- Peut-être mais le syndic interdit que nous fassions du feu.
- Ah bon? Bah, on a le droit à Paris! (voir ci-dessous)
- Peut-être mais le syndic de cet immeuble précisément interdit que nous fassions du feu dans les cheminées.
- Bon alors je peux regarder votre chaudière?
- Pourquoi?
- Pour vous renseigner, la nettoyer ou quoi que ce soit.
- On a pas le gaz.
- Oui mais je peux regarder?
- On a pas le gaz.
- Alors vous avez pas de chaudière?
- Non, personne n’a de chaudière dans l’immeuble, car il n’y a pas de gaz dans l’immeuble.
- Ah… "


Et encore, j’ai simplifié: le bonhomme serait revenu à la charge sur la chaudière… Récoltant un joli "la prochaine fois que vous voulez gagner de l’argent en démarchant des particuliers, renseignez-vous un minimum et lisez les affiches dans le hall", il a fini par filer.


Mais revenons au fait qu’on puisse (ou non) allumer un feu de cheminée à Paris, de façon générale.
Histoire d’apporter un côté pratique à ce post. Sauf indication locale contraire, cela n’est pas interdit, à condition de respecter certaines conditions: le feu de cheminée ne doit pas constituer la principale source de chauffage de l’habitation, seules des bûches sèches peuvent être utilisées comme combustible (journaux et vieux meubles sont donc à proscrire) et les conduits doivent être ramonés deux fois par an dont une fois pendant la période d’utilisation (un certificat doit être délivré). En savoir plus ici, ici et .


M.S. qui va avoir son feu de cheminée à Blois bientôt!

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Simon - dans La vie parisienne
commenter cet article

commentaires

fanette 26/03/2008 10:16

C'est louche, les mecs comme ça.